Circuits imprimés

De Red-Net
Aller à : navigation, rechercher

Voici une procédure permettant d'aprhéender la réalisation d'un circuit imprimé de A à Z. Cela se décompose en plusieurs étapes : réalisation d'un schéma > spécification des composants > création des typon > insolation (calquage du typon sur le cuivre) > révélation > gravure > percage > soudure.

Conception

La conception de C.I est à la portée de tous pour peu que l'on prenne le temps de dompter les outils. Kicad fourni une suite complète de logiciels qui vont permettre la conception du circuit dans les règles de l'art. Sous debian wheezy, la version packagé n’inclue pas les récentes modifications dont l'accès aux librairies de composants en ligne (via github). Heureusement, l'équipe de kicad met à disposition un script automatisant la compilation réduisant la prise de tête.

Schéma

La première étape est la création du schéma électronique grâce à eeschema. On va placer nos composants, les relier entre eux dans une vue simplifiant le travail.

Netliste

Une fois le schéma réalisé, on exporte une synthèse de celui-ci : la netliste. C'est un document qui sera interprété par pcbnew, l'application réalisant les typons.

CvPCB

On va ensuite compléter notre netliste avec les empreintes des composants (leur dimensions, brochage...).

Pcbnew

Dernière étape de conception, on importe notre netliste et place les composants de la façon la plus judicieuse possible. On trace ensuite nos pistes, ou, si le circuit est complexe, on fait appel à un algorithme de routage automatique.

Réalisation

Sortez les gants et nappes de protections, on attaque la manipulation des produits chimiques.

Insolation

Tout le travail sur kicad nous a permis d'obtenir un typon, un négatif de notre futur circuit. L'insolation consiste à dégrader une couche photosensible sur le circuit afin d'imprimer son image.

  • Durée : 2min15s (Avec l'insoleuse maison)

Révélation

La révélation va enlever la couche de protection attaqué par les UV à l'étape précédente, laissant le cuivre superflu directement exposé pour la gravure.

Gravure

La gravure va dissoudre le cuivre non protégé.

  • Durée : 15 min